Matthieu Cornette vainqueur du 27e Open d’échecs de Saint-Affrique

Samedi 27 juillet, Matthieu Cornettes a reçu la coupe du vainqueur du 27e Open d’échecs de Saint-Affrique des mains du président du club d’échecs Didi ©ADN

Samedi 27 juillet, l’équipe du club d’échecs de Saint-Affrique a procédé à la remise des prix, qui sonne la fin du 27ème Open international d’échecs.

Chez les séniors, c’est le Grand maître bordelais Matthieu Cornette qui est monté sur la plus haute marche du podium. « Je ne m’attendais pas à gagner. Et en plus, je suis content de la manière dont je l’ai fait », confie le joueur. Ce titre met fin à une mauvaise période sportive d’un an, et redonne du baume au cœur à ce Bordelais de 34 ans, qui fait partie des Grands maîtres français depuis 2008.
Cela fait quatre fois qu’il participait à l’Open saint-affricain, dont il apprécie l’ambiance et le cadre convivial. « J’ai également gagné le concours de pétanque, avec un roquefort à la clé. Saint-Affrique me sourit », plaisante-t-il. En 2016, il avait fini deuxième, et premier ex-æquo en 2018.

« Je vis de ma passion »

Matthieu Cornette a démarré les échecs à l’âge de 11 ans à l’école. « C’est un peu tard », concède le joueur. Mais le joueur déploie une énergie sans faille et les résultats ne se font pas attendre. Il devient champion de France jeunes à 18 et 20 ans, progresse à une vitesse fulgurante et rentre rapidement dans le top 10 français. Et à 18 ans, il devient joueur professionnel, et fait de sa passion un métier.

Pour Matthieu Cornette,

« pour devenir un bon joueur d’échecs il faut avoir des capacités cognitives particulières, calcul, mémoire, logique, qui n’ont rien à voir avec l’intelligence. Mais comme le dit le champion du monde russe Garry
Gasparov, le talent numéro un c’est de pouvoir travailler. »

Tandis qu’il continue à écumer les tournois partout dans le monde, Matthieu Cornette se construit une solide carrière d’entraîneur. Grâce à la technologie qui permet d’organiser les entraînements à distance, il coache la meilleure joueuse iranienne, la deuxième meilleure joueuse géorgienne, l’équipe de France
féminine… et il est marié à la deuxième joueuse lituanienne. Prochaine échéance sportive pour le joueur, les championnats de France qui se dérouleront à Chartres du 17 au 24 août. Espérons que sa victoire saint-affricaine lui porte bonheur.

Les bénévoles du club d’échecs de Saint-Affrique n’ont pas ménagé leurs efforts pour accueillir les 142 joueurs qui se sont affrontés cette année.