La Primaube. Cap Mômes pluvieux, Cap Mômes heureux !

La Primaube. Cap'mômes accueille les centres de loisirs ©ADN

Malgré une météo extrêmement pluvieuse, le festival Cap Mômes a ouvert ses portes les 26 et 27 juillet 2019 à La Primaube, sur le site de la Vallée verte, pour le plaisir de tous.

Festival d’arts de rue pour les enfants et leur famille, Cap Mômes a accueilli le vendredi 26 juillet trente-quatre groupes d’accueils de loisirs ou établissements médico-sociaux, soit un total de mille trois cent enfants. Le samedi 27, le parc a vendu mille trois cent quarante entrées payantes (les entrées adultes) auxquelles il faut ajouter les entrées enfants, gratuites. Un beau succès au vu de la météo peu engageante, surtout en fin de soirée. Deux spectacles ont cependant dû être soit interrompus pour la compagnie Pipototal, soit annulés pour Paki Paya.

Jean-Philippe Sadoul, maire de la Primaube accueille les enfants

Du Lévézou au Causse, jusqu’au Ségala

Créé et renouvelé chaque année à Caplongue de 2005 à 2012, Cap Mômes a pour but d’apporter une culture originale en milieu rural, de manière éco-responsable. En 2013, le festival devient itinérant et pose ses valises à Salmiech jusqu’en 2015, puis à Laissac de 2016 à 2018. En 2019, c’est à la Primaube que revient le privilège d’accueillir le festival.

Au programme sous les chapiteaux ou dans les salles de La Primaube : des spectacles de marionnettes avec les compagnies Du vieil art et Rouge les Anges, pitreries de clowns avec Isi et là, Rêves en vie et Locktan, déambulations musicales avec Zyka et Pipototal, magie du cirque avec Moralles, T’as pas cent balles et Circonflexe, théâtre et acrobaties avec La sbrindola, Shake, shake, shake, En corps en l’air et La Fox compagnie. Le conteur Yves Durand a enchanté les élèves bilingues occitan avec Bestiaire, une série de contes.

Cie Pipototal avec le spectacle « déambuloscopie »

Un public nombreux malgré la météo

Malgré la météo arrosée, les sourires des enfants témoignent d’une édition particulièrement réussie.