Rodez. L’Estivada a vu la première rencontre du collectif des théâtres en langues autochtones

Ils sont venus de toutes les régions de France pour une première rencontre du collectif des théâtres de langues autochtones ©ADN12

Alors que l’Unesco juge fragile la situation des langues autochtones en France, la première rencontre des théâtres en « langues de France » s’est tenue, la semaine dernière, à l’occasion de l’Estivada à Rodez.

En septembre 2017, la C’hoariva (Fédération des compagnies amatrices et professionnelles de théâtre en breton), a lancé un appel aux acteurs des théâtres en « langues de France ». Cela dans le but de faire un écho auprès des acteurs culturels et politiques sur les fragiles situations des langues dites « régionales ». 

Une première rencontre à Rodez

Différentes compagnies (Bretagne, Occitanie, Alsace, Pays Basque, Corse, Catalogne…) ont alors souhaité se réunir pour créer un collectif de réflexion et d’action. Et c’est donc cette année, à l’occasion de la vingt-sixième édition de l’Estivada, que la première rencontre s’est tenue, à Rodez. 

Jeudi 18 et vendredi 19 juillet, ils ont dressé un état des lieux des compagnies par cultures représentées. Ils ont abordé différentes thématiques pour établir des stratégies et des actions communes. Pour l’ensemble de ces acteurs, «  il y a une nécessité de partager, de s’unir, de réfléchir et d’agir ensemble pour construire l’avenir des théâtres qui portent nos langues et nos cultures autochtones ».

Une programmation régulière

Le collectif, nouvellement créé, souhaite donner à tous les publics la possibilité de rencontrer la création en langues « régionales » par une programmation régulière dans les circuits de diffusion institutionnels (scènes nationales, conventionnées, festivals…). Le tout, « en pérennisant, en conventionnant et en dotant les rares compagnies professionnelles qui créent des pièces en langues régionales. Il faut renforcer le réseau du théâtre amateur afin de permettre la transmission de nos savoir-faire, expriment Emmanuelle Eon de la Fédération des Théâtres en Breton C’hoariva et Stella Fontana de la Rampe, « Téâtre Interegional Occitan ». La formation est une préoccupation majeure pour l’avenir de nos théâtres. »

Les différentes compagnies qui occupent le collectif des théâtres en langues autochtones : Art Compagnie (Languedoc) / Calamity Jane (Alsace) / Collectif Temporada (Languedoc) / Comedia Occitana Tolzana (Toulouse) / Compagnie Bi Arte / Pays Basque / Cie CKC (Gascogne) / Cie du Parler Noir (Gascogne) / Cie Le GDRA / Cie Itinéraire Bis (Languedoc) / La Rampe Teatre Interegional Occitan (Languedoc) / Cie Madarjeu (Bretagne) / Cie Rêve du 22 Mars (Languedoc) / Teatre Baug (Languedoc) / Cie U Teatrinu (Corse) / Fédération des Arts de la Rue Pole Sud (Occitanie) / Fédération des Théâtres en Breton C’hoariva (Bretagne) / Ives Durand (Occitanie) / La Rampe TIO et Sirventes (Occitanie) / Théâtre de la Corneille (Catalogne Nord) / Théâtre de la Cruelle (Alsace) / Théâtre des Origines (Languedoc) / Strollad La Obra (Bretagne)