Saint-Affrique. Epidémie fulgurante de gastro-entérite à l’école Blanchard

Une centaine d'élèves de l'école Blanchard de Saint-Affrique étaient absents jeudi 27 juin. © Le Progrès

Une épidémie de gastro-entérite aigüe est en cours à l’école Blanchard depuis lundi 24 juin.

Une centaine d’élèves étaient absents pour la journée du jeudi 24 juin, « un chiffre nettement plus important que lors d’une année classique, qui se situe habituellement autour de la dizaine à cette époque de l’année », précise Christine Chalbos, directrice du groupe scolaire Blanchard-Caussat. Soit près d’un tiers de l’effectif total, et même si pour certains, c’est l’épisode caniculaire qui explique leur absence.

Les premiers malades ont déclenché les symptômes pendant le week-end.

Mardi soir, des élèves ont même été pris de vomissements pendant le spectacle de l’école ainsi que dans les classes.

« Des contrôles sanitaires ont rapidement été effectués notamment sur l’eau par St-Aff’O et par l’ARS, qui n’ont révélé aucun problème de ce côté-là », explique Marie-José Paliès, adjointe en charge de l’éducation.

Origine virale 

C’est donc l’hypothèse d’une épidémie de gastro-entérite qui s’est rapidement confirmée, comme l’explique l’élue.

Le médecin de l’Education nationale nous a expliqué qu’avec la chaleur, le virus bénéficie d’un environnement très propice à son développement. Et que les enfants se contaminent en buvant beaucoup plus souvent aux robinets.

Jeudi 27 juin, un courrier a été envoyé aux parents de l’école Blanchard, indiquant « une épidémie de gastro-entérite aigüe, dont l’agent n’est pas encore identifié, mais dont l’origine virale est suspectée à partir des caractéristiques cliniques et épidémiologiques des cas ».

Plusieurs mesures ont été prises pour endiguer l’épidémie : mise à disposition dans chaque classe de savon liquide et de serviettes jetables, nettoyage renforcé des salles de classe et des sanitaires, mise à disposition de bouteilles d’eau, limitation des activités physiques, appel des familles et retour au domicile des enfants présentants des symptômes.

Des bouteilles d