Rodez. Ça roule pour les enfants au centre hospitalier Jacques Puel !

Le service pédiatrie, les Kiwanis, Au pays des Loupiots et Vincent Prévoteau, directeur de l'hôpital, tous unis pour le bien être des enfants. @ADN12

L’hôpital Jacques Puel s’est engagé dans une démarche d’amélioration des conditions de séjours et de soins de ses patients. Avec le soutien financier de deux associations locales, Kiwanis et Aux Pays des Loupiots, trois voitures électriques et des tablettes numériques ont été mises à la disposition du service pédiatrie pour les enfants malades.

Le centre hospitalier de Valenciennes avait déjà pris cette initiative, il y a quelques années. Son succès a vu de nombreux établissements hospitaliers faire de même. Celui de Rodez n’échappe pas à la règle. 

Les bienfaiteurs : Au pays des Loupiots et Kiwanis

Kiwanis est une organisation internationale d’hommes et de femmes bénévoles qui œuvrent pour aider les enfants malades, handicapés ou en difficultés, et leur apporter un soutien matériel, moral… et du bonheur ! Leur devise est « Fais à autrui ce que tu voudrais qu’il te fasse ». L’antenne de Rodez organise le Salon du chocolat à Onet-le-Château pour financer ses actions.

Au Pays des Loupiots est une association de personnels soignants spécialisés dans la petite enfance de l’hôpital de Bourran. Sa finalité est d’agrémenter le vécu de l’hospitalisation de l’enfant et de sa famille en pédiatrie et néonatologie.

Elles étaient faites pour se rencontrer, même objectif et même action : le bien-être des enfants. Leur collaboration  pour l’achat de voitures électriques et de tablettes pour accompagner les enfants au bloc opératoire est apparue comme une évidence.

Des armes pour contrer l’angoisse

L’intérêt de ce dispositif est de diminuer le stress des enfants et des parents à l’entrée du bloc opératoire. Les professionnels de santé sont unanimes :

La voiture et la tablette permettent de défocaliser l’attention des enfants, cela permet d’éviter une pré-médicamentation.

L’équipe du service pédiatrie confie que « la plupart des enfants ont adhéré à cette initiative, le côté ludique et attrayant a fait fureur ». Les familles voyant leurs enfants le sourire aux lèvres sont rassurées, c’est un coup gagnant. Vincent Prévoteau, directeur de l’hôpital, confie qu’il avait en mémoire la vision du premier petit conducteur en direction du bloc, « pris en photo par un papa ravi des attentions de tout le service ».

Une maman sereine, une enfant contente, une opération tout en douceur pour une réussite totale.

A en croire le personnel soignant, aucun accident de la circulation n’est à signaler pour le moment. Nos jeunes conducteurs, en plus d’être détendus, sont sérieux, le dispositif à de beaux jours devant lui.

Il n