Bosch Rodez. Édouard Philippe va trancher pour ou contre l’attribution des vignettes Crit’Air 1

©ADN12

Lundi 24 juin, le Premier ministre Édouard Philippe devra arbitrer à la suite de l’étude scientifique destinée à attribuer ou non la vignette Crit’air 1 pour les véhicules diesel de nouvelle génération.

Trois rendez-vous qualifiés de « grande importance » par la CGT Bosch vont animer la fin du mois de juin. Une importance pour « le devenir du site Castonétois et de ses 1 500 emplois », précise le syndicat. 

Le premier, lundi 24 juin, sera dans les mains du Premier ministre, Édouard Philippe. L’arbitrage sur le lancement de l’étude scientifique en vue de l’attribution ou pas de la vignette Cirt’air 1 pour les véhicules diesel de nouvelle génération sera décidé à Matignon. 

Dès le lendemain, les représentants du syndicat CGT Bosch seront reçus, à Berçy, à 10 h, par Agnès Pannier-Runacher, secrétaire d’État auprès du ministre de l’Économie et des Finances et qui avait visité le site Castonétois au mois de février.

Mercredi 25 juin, c’est en Allemagne, à Stuttgart que les organisations syndicales se rendront pour discuter, avec la direction, de l’avenir du site. 

La CGT Bosch « attend de la part des élus du territoire des interventions au plus haut lieu de l’État pour pérenniser l’emploi et l’avenir industriel du site de Bosch Rodez ».