Le ROC Aveyron handball dresse le bilan et se tourne vers l’avenir

Le ROC Aveyron handball veut asseoir sa position de club formateur. ©ADN12

Saison compliquée pour les équipes seniors du ROC Aveyron handball qui se traduit par une descente pour les filles alors que les garçons ont obtenu un maintien in extremis. Le point avec les co-présidents.

Alors qu’Olivier Ferrand a annoncé qu’il se retirerait de la co-présidence, à l’issue de la saison, le ROC a déjà la tête tournée vers la saison prochaine. Si cette année 2018-2019 a vu les équipes jeunes performer, les seniors garçons et filles ont connu une saison plus compliquée. Concernant les hommes de Julien Demetz, c’est in extremis qu’ils ont obtenu leur maintien, grâce à un penalty transformé dans les dernières secondes du match face à Bègles. « Ce n’est pas bon pour le cardiaque, avoue Olivier Ferrand. Même si nous ne sommes pas sur le terrain, on transpire pas mal. » Et de préciser que cette saison « était un pari ». Les dirigeants du ROC ont misé sur l’intégration de jeunes joueurs. S’il a fallu du temps, Olivier Ferrand et Benoît Courtin ont vu que « petit à petit cela montait en charge. Un pari gagné de justesse puisqu’on était sur la tranche et on est tombé du bon côté. »

Le ROC est en discussion 

Mais pour les deux co-présidents, la saison n’aurait pas du se dérouler de cette manière. Le 31 juillet, alors que la période de transfert se clôturait à minuit, les dirigeants ont été informés à 22 h que Nenad Malencic, arrière droit, ne poursuivrait pas l’aventure avec le club du Piton. « Avec lui, ça changeait tout, admet Olivier Ferrand. Mais cela fait partie des aléas, ça c’est quand même bien passé. » Et cette saison aura permis à l’effectif de Julien Demetz d’engranger de l’expérience et de la confiance alors que « globalement, tous les joueurs seront présents la saison prochaine ». Et les Rocistes se renforcent même puisqu’ils ont déjà récupéré un jeune arrière droit. « On est également en discussion avec deux ou trois joueurs, précise Olivier Ferrand. Mais l’important, c’est d’avoir quelqu’un qui a l’état d’esprit du groupe. »

Le club devrait également intégrer en Nationale 2 quatre jeunes handballeurs en formation au pôle de Toulouse. Une intégration qui confirme la volonté du ROC de se positionner comme « un club formateur ».

Un problème d’effectif chez les filles

Concernant l’équipe féminine, que ce soit pour les moins de 18 comme pour les seniors, c’est une autre problématique à laquelle a été confrontée le ROC. Celle de l’effectif. « On a connu un trou générationnel, il y a quatre ou cinq ans dans deux catégories et qui s’est répercuté sur la saison. Ça a été préjudiciable aux deux équipes car dès qu’il y avait une absence, l’effectif était amoindri », indique Olivier Ferrand. Les joueuses de Milenko Kojic, descendues en Nationale 3, n’ont même pas pu assurer le déplacement à l’occasion du dernier match de la saison. Mais le ROC a pour volonté de régler cette situation. « On travaille depuis plusieurs mois sur un effectif supplémentaire dans ces deux catégories afin de très vite retrouver le niveau. »

Concernant les finances, les dirigeants indiquent que le club « se porte bien. Nous n’avons pas encore le bilan exact mais nous serons de nouveau en excédent après l’avoir été la saison passée », explique Olivier Ferrand. « On a toujours dit qu’il y aura de l’ambition sportive et associative directement corrélée à une rigueur budgétaire. C’est aussi capital pour pouvoir conserver la confiance des partenaires privés ou publics qui investissent dans le club », ajoute Benoît Courtin.

Les prochaines dates

Samedi 15 juin, le challenge du comité départemental a lieu au Trauc, à Rodez. Toutes les équipes du département, des moins de 5 ans au moins de 18 ans sont invités à jouer au handball. Soit près de 1 000 enfants. Cet événement, organisé par le conseil départemental et le comité de l’Aveyron qui fêtera en même temps ses 50 ans verra la présence du président de la Ligue Occitanie, de la présidente de la Ligue nationale féminine et du président de la Fédération.

Puis, le 29 juin, le ROC Aveyron handball tiendra son assemblée générale à Vabres, en fin de matinée suivi d’une journée festive durant laquelle la nouvelle gouvernance sera connue.