Rodez. Simran, la nouvelle perle de la danse

Simran et son équipe, victorieux du premier prix avec les félicitations du jury. ©ADN12

Dernièrement à Bruguières, près de Toulouse, l’école de danse de Nadège Cayron était présente au concours régional de la confédération nationale de danse (CND). Parmi les brillantes danseuses, une s’est particulièrement distinguée : Simran Vilain.

Créée il y a trente ans, la confédération nationale de danse représente aujourd’hui plus de 1.000 professeurs et 15.000 élèves dans sept pays partenaires. Chaque année, il réunit à l’échelon régional, national et continental les meilleurs danseurs.

Simran, la danse dans la peau

Lors de ce rendez-vous incontournable au niveau régional, Simran a réalisé une belle prestation. Elle a eu le premier prix avec les félicitations et le coup de cœur du jury.

La chorégraphie préparée par Nadège Cayron et sa danseuse ont enchanté les membres du jury. Elle a parcouru dans la catégorie pré-professionnelle jazz. Pris dans l’engrenage de la danse dès 7 ans, le virus ne l’a pas lâché.

Simran : la danse dans la peau.

Sa performance n’est pas anodine, elle est le témoignage d’une danseuse investie, passionnée et humble. Ses principaux atouts sont  : « sa maîtrise technique, sa grâce et son intelligence du mouvement ». Elle se décrit elle-même comme « une danseuse qui a la musique dans la peau ». Elle arrive à faire passer des émotions.

Le 22 juin, elle va mettre tout son talent dans le rôle de Jasmine pour le gala de danse de l’école sur le thème d’Aladdin. Elle remercie vivement Nadége Cayron pour sa préparation et Carole Massoutié, sa première enseignante, qui lui a transmis la passion de la danse.

Simran, une danseuse qui se donne à 100 %

Lycéenne, Simran Vilain prépare son bac de français en conciliant pratique intensive et la danse. C’est un rythme d’entraînement effréné de quatorze heures par semaine à associer avec les études. Cela nécessite une organisation et un mental sans faille de sa part pour ne pas échouer.

Simran, une danseuse qui joue avec les émotions.

Déterminée, elle a les yeux fixés sur le concours national à Valencienne. Son objectif est de réaliser une prestation de premier plan pour être qualifiée au niveau européen. Cela lui permettrait de franchir un nouveau palier pour s’inscrire dans le haut du tableau de la danse européenne.

Une équipe de danseurs présente au rendez-vous

Simran s’est aussi illustrée avec son équipe. Ils ont gagné le premier prix avec les félicitations du jury. Ils étaient aussi dans la catégorie pré-professionnelle jazz. C’est un groupe de 10 danseurs de 11 à 18 ans qui s’est préparé depuis deux mois avec l’aide et les conseils de Nadège Cayron.

Simran insiste sur « l’ambiance et la qualité de l’entente au sein du groupe » qui leur ont permis de se hisser à leur meilleur niveau et de progresser au quotidien.

Le prochain rendez-vous est à Valenciennes pour le concours national. Ils affichent la ferme volonté d’y faire bonne figure et de faire honneur à Nadège Cayron, leur mentor, pour son accompagnement au quotidien qui leur a permis d’arriver à ce niveau. A noter que de nombreux élèves de l’école ont été récompensés.

L