Rodez. Le salon de l’emploi pour réunir l’offre et la demande

À la salle des fêtes, ce mercredi 3 avril, le monde était déjà présent dans les allées. ©ADN12

Le salon Travail avenir formation (TAF) a ouvert ses portes, pour sa deuxième édition à Rodez, ce mercredi 3 avril. Positionnées entre la salle des fêtes et l’amphithéâtre, plus de 100 entreprises tiennent un stand.

Travail, avenir et formation (TAF). Le salon TAF a ouvert les portes de sa deuxième édition, ce mercredi 3 avril, à Rodez. Emmanuelle Gazel, vice-présidente de la Région en charge de l’emploi l’a inauguré, à 11 h, à la salle des fêtes en présence de Christian Teyssèdre, maire de Rodez mais aussi des représentants de Pôle emploi ou encore de la Mission locale, partenaires de l’événement. Avant d’aller rencontrer les professionnels de chaque stand.

Plus de 300 emplois sont à pourvoir et 100 entreprises sont réparties entre la salle des fêtes et l’amphithéâtre de Rodez.

Emmanuelle Gazel a inauguré le salon TAF ce mercredi 3 avril.

En Occitanie, en plus du salon ruthénois, quatre autres sont organisés (Figeac, Pamiers, Tarbes et Auch). Dès 10 h, ce mercredi matin, des lycéens, étudiants, demandeurs d’emploi ou encore autoentrepreneurs défilaient sur les différents stands du salon.

80 % des offres pourvues

Pour Emmanuelle Gazel, le salon TAF est « l’une des actions que la Région Occitanie met en place pour l’emploi. La présidente — Carole Delga — fait de ce secteur une priorité. Nous sommes la région qui investit le plus en France par habitant. Ce salon permet de rapprocher l’offre et la demande et d’ouvrir le champ des possibles. Beaucoup d’employeurs sont présents. Il y a donc la possibilité d’obtenir un entretien en direct. » 

Sur l’ensemble des salons TAF, Emmanuelle Gazel annonce que 80 % des offres proposées sont pourvues dans les six mois qui suivent l’événement.  Avant de souligner « l’importance de dépoussiérer l’image de certains métiers qui peinent à recruter comme le secteur industriel, le BTP, l’agriculture… Ce salon permet de rendre un côté attractif. » Et de préciser que 15 000 offres d’emplois ne sont pas pourvues, dans la région, chaque année. 

Le salon se poursuit, ce mercredi 3 avril, jusqu’à 17 h.