Aveyron. Vers un tourisme ajustable avec les smartphones

Jean-Luc Chazarain et Jean-Luc Calmelly réunis pour l'efficacité du tourisme aveyronnais. ©ADN12

Jean-Luc Calmelly, président de l’agence de développement départementale du tourisme et Jean-Luc Chazarain, directeur de ventes Orange business services étaient réunis, jeudi 28 mars, à la chambre de commerce et d’industrie de Rodez pour faire un point sur la fréquentation touristique en 2018. Ils ont évoqué aussi le partenariat entre Orange et l’agence de développement touristique de l’Aveyron pour mieux mesurer, au sein de nos territoires, les performances touristiques.

Les chiffres de la fréquentation touristique en Aveyron en 2018 affichent une légère augmentation de 2,1 %, avec 11 174 000 nuitées pour un chiffre d’affaire de 360 millions d’euros. L’Aveyron est la première destination campagne en Occitanie en 2018 et se classe juste avant le Lot et le Tarn.

Un classement que s’attribue les professionnels du tourisme, après avoir entrepris et proposer, ces dernières années, une pluralité et une qualité des services sans commune mesure dans d’autres départements ruraux. La clientèle française représente 80 % des nuitées. Elle se centralise sur trois régions : l’Île de France, l’Occitanie, l’Auvergne-Rhône-Alpes. La clientèle de proximité est un vivier de touristes potentiels alors que la clientèle étrangère ne représente que 20 %.

Des habitudes de consommation en mutation

Les modes d’hébergements ont évolué de façons distinctes. L’hôtellerie classique a vu ses chiffres diminuer de 4,5 % et celle de plein air a connu une baisse de 6,8 %.

Comment expliquer cette légère augmentation du tourisme sur notre territoire ? Le poids important des résidences secondaires et l’émergence d’un parc conséquent de lits non-marchands (Le Bon Coin, Airbnb, chambres d’hôtes et gîtes,…) a représenté 69 % du parc d’hébergement pour 31 % pour les lits marchands. 1 342 établissements, 939 logements entiers et 403 chambres sont proposés en Aveyron sur Airbnb. Ces nouvelles habitudes de consommation apparaissent prépondérantes en Aveyron. Elles sont un reflet de la vie d’aujourd’hui où le touriste a besoin d’authenticité, de proximité et d’un prix réduit.

Flux Vision Tourisme : un tourisme ajustable

Au niveau national, Orange collabore avec les départements et notamment l’Aveyron pour mesurer la fréquentation touristique réelle grâce à un outil appelé : « Flux Vision Tourisme ». Il consiste à la géolocalisation des smartphones pour avoir des indications sur le lieu de résidence, la durée du séjour et les déplacements des touristes sur le territoire.

La Commission nationale informatique et libertés contrôle strictement que ces données soient anonymes. Ce procédé constitue un plus indubitablement pour ajuster la politique du tourisme en Aveyron. Jean-Luc Calmelly confirme « qu’il permet d’élaborer une stratégie pour aller chercher les gens pour les inciter à venir en Aveyron ». Il qualifie cette nouveauté « d’indispensable pour adapter notre tourisme aux attentes des visiteurs ». L’objectif de ce nouveau système est de placer l’observation économique au service de l’animation des territoires. Le tourisme est un secteur clé de l’Aveyron et l’agence de développement touristique souhaite qu’il soit un fer de lance du département.