Manifestation intersyndicale. 750 manifestants selon la police, 1 700 selon les syndicats

Quatre syndicats étaient à l'origine de l'appel à la grève. ©ADN12

Mobiliser largement, tel est l’objectif de toute manifestation et, encore plus, quand celle-ci est intersyndicale et départementale, à l’image de celle de mardi 17 septembre, dans les rue de Rodez. Dans le cortège, quelques gilets jaunes étaient présents.

Mille manifestants d’écart… Contrairement à la Marche du siècle pour le climat, qui s’est tenue samedi 16 mars, organisateurs et forces de l’ordre ne sont pas arrivés aux mêmes chiffres, mardi 19 mars, à l’occasion de la manifestation départementale et intersyndicale (CGT, FSU, Solidaires et FO), qui a découlée d’un appel à la grève générale. En effet, les premiers ont compté quelque 1 700 personnes, contre 750 du côté de la police.

Les représentants syndicaux ont pris la parole place d

Les revendications ont porté pêle-mêle sur l’augmentation des salaires, des minimas sociaux et du point d’indice pour les fonctionnaires, ainsi que sur l’amélioration des conditions de travail, sur une protection sociale de qualité ou encore contre la suppression de postes de fonctionnaires. Comme il est de coûtume depuis quelques semaines – et une convergence des luttes affichée – une poignée de gilets jaunes étaient dans le cortège.

Comme dans de nombreuses autres manifestations, des gilets jaunes ont manifesté. - ©ADN12