Saint-Affrique. Le centre social « Le Quai » a ouvert ses portes

Après quelques mois de chantier, l'équipe du centre social "Le Quai" a ouvert ses portes dans les locaux de l'ancienne gare, lundi 11 mars. ©Le Progrès

L’évènement était très attendu par l’équipe du nouveau centre social de Saint-Affrique . Mais ça y est, depuis lundi 11 mars, « le Quai » a pu ouvrir ses portes dans les locaux de l’ancienne gare, dont la première tranche de travaux vient d’être achevée.

Le projet de centre social de Saint-Affrique, baptisé « Le Quai » a officiellement vu le jour en juillet 2018. Mais il aura fallu un peu de patience à l’équipe avant de pouvoir intégrer ses locaux dans l’ancienne gare. En attendant la fin des travaux, lancés en octobre 2018, c’est la Maison de l’éducation populaire qui hébergeait provisoirement les activités administratives du centre social, jusqu’au 11 mars, date de l’ouverture officielle du Quai. La première tranche de travaux est finalisée, et offre déjà deux grandes salles traversantes de 65 m2 chacune, où l’élément bois vient réchauffer les murs blancs de ces espaces dédiés à l’accueil et aux ateliers. « Des ouvertures ont été créées côté Capelle, pour pouvoir accéder facilement aux locaux des deux côtés du bâtiment », explique Julien Barthélémy, directeur du centre social. La façade a été nettoyée, les soubassements rafraîchis, et les menuiseries extérieures seront repeintes au printemps.

Un projet construit en concertation avec les habitants

Le Quai a déjà lancé des ateliers cuisine, et une première réunion a eu lieu le jour de l’ouverture, pour lancer l’action « Aide aux devoirs ». Le 20 mars, l’association EnVie EnJeux proposera un nouvel atelier parentalité, à travers une approche ludique et conviviale.  Une deuxième tranche de travaux est prévue pour créer l’espace cuisine, et l’aile administrative, avec bureau des permanents et des salles de réunions. Un ordinateur en libre-service est accessible pour les personnes qui ont besoin d’effectuer des démarches sur internet. Un bel espace lumineux, prêt à recevoir les activités du centre social, « qui se construiront pas à pas avec les habitants du quartier, de la ville, et les partenaires », se réjouit d’avance le directeur.

M-José Paliès, adjointe à la vie associative, culturelle, et à l