Onet-le-Château et Sainte-Radegonde unies pour le grand débat national

René Bécouze, maître de cérémonie, Jean-Philippe Keroslian, maire d’Onet-le-Château, et Michel Delpal, maire de Sainte-Radegonde. ©ADN12

Les deux communes de l’agglomération ruthénoise ont décidé d’organiser une première réunion, jeudi 31 janvier, de 18 h 30 à 21 h 30. Plusieurs petits groupes seront formés, afin que tous les participants puissent être proactifs.

Le grand débat national a débuté mardi 15 janvier. Petit à petit, les communes, qui souhaitent organiser des réunions, dévoilent leur programme. Depuis ce mercredi 23 janvier, Onet-le-Château et Sainte-Radegonde, qui s’unissent pour l’occasion, ont donné les modalités de la soirée du jeudi 31 janvier.

De 18 h 30 à 21 h 30, les habitants des deux villes sont conviés, dans la limite de 350 personnes, à la salle des fêtes d’Onet-le-Château. Répartis par petits groupes de 15 personnes, tous les participants sont invités à être proactifs et à donner leur avis sur les quatre thèmes du grand débat national : la transition écologique, la fiscalité, la démocratie et la citoyenneté, l’organisation de l’État et des services publics.

Jean-Philippe Keroslian, maire d’Onet-le-Château, explique le choix de se regrouper avec Sainte-Radegonde :

Ce que nous proposons est atypique par rapport à ce qui se fait ailleurs. En nous regroupant, nous pourrons toucher 15 000 personnes.

Avec son homologue radegondien Michel Delpal, ils donnent les détails de la réunion :

Nous ne voulions pas d’une conférence avec deux micros qui se baladent, où seuls les moins timides parlent. Sur différentes tables rondes, des groupes de 15 personnes interviendront sur les thèmes prévus. Tout le monde pourra faire des remarques. Personne ne sera frustré ou empêché de parler par un plus bavard. Il y aura un élu par table pour vérifier que tout se passe bien et que les quatre thèmes sont bien abordés. René Bécouze sera le maître de cérémonie.

« Une démocratie la plus aboutie possible »

À la suite de ce rendez-vous, les comptes rendus seront déposés sur le site internet granddebat.fr, ainsi que sur celui des mairies. Les originaux seront conservés. À noter que les questionnaires envoyés par le gouvernement ainsi que des cahiers de doléances sont disponibles dans les mairies.

Les deux élus sont convaincus du bien fondé de ce grand débat et comptent bien œuvrer pour « une démocratie la plus aboutie possible » :

Le débat nous semble légitime. On voit bien la frustration des gens qui se sentent éloignés des décisions. À l’image du 80 km/h, certaines mesures les percutent dans leur vie de tous les jours. Le problème c’est la manière dont ces mesures sont préparées, présentées et mises en application. Notre société est de plus en plus normée, de plus en plus rigide.

Si cette première réunion du 31 janvier rencontre un trop grand succès, une deuxième soirée sur le même schéma sera proposée, plus tard, en février.

Jeudi 31 janvier, réunion dans le cadre du grand débat national, à la salle des fêtes d’Onet-le-Château. Limité à 350 participants. Priorité donnée aux habitants d’Onet et de Sainte-Radegonde.