L’occitan en Aveyron (4/8). Les « escolans » de la Calandreta prendront la plume pour la Dictada Occitana

Le tableau de la Calandrera, en occitan. ©adn12

Les « escolans » de l’école Calandreta, école en immersion totale occitane, participeront à la Dictada Occitana ce samedi 26 janvier. L’occasion de découvrir cet enseignement original en Aveyron.

Calandreta, « petite alouette » en occitan. Ou calandron, l’apprenti. A chacun son explication ! Mais depuis 1979, avec l’ouverture à Pau de la première école Calandreta, « l’alouette », telle l’hirondelle, annonce le printemps de la langue occitane. Et des générations de calandrons ont depuis repris le flambeau pour « transmettre la langue et la culture occitane », selon la Charte Calandreta.

Aujourd’hui, ce sont 67 écoles et quatre collèges qui rassemblent environ 3.900 élèves et 223 professeurs sur dix-neuf départements en immersion linguistique totale en occitan.

Les « calandrons » des années 2000 à Rodez

Créée à Rodez en 2000, l’école, d’abord accueillie Place Foch puis rue Bonnefé, a pris ses aises depuis deux ans dans l’ancienne école publique Paul Girard au 15, rue de la Gare, avec des locaux plus grands, rénovés et plus adaptés à l’accueil des enfants.

Les Calandretas sont des associations autogérées dont les membres sont les parents d’élèves, les regents professeurs et les ajudas aides maternelles pour la cantine et la garderie. A Rodez, un président élu gère le fonctionnement non scolaire (fournitures, organisation des services annexes…) et la directrice Marie-Pierre Cransac est chargée de l’organisation pédagogique.

C’est une école laïque et gratuite qui rassemble 56 élèves sur trois classes, de la Petite section au CM2. Quatre regentas, et deux ajudas partagent leur passion pour la langue avec leurs escolans. Le financement est partiellement assuré par les animations organisées par les membres de l’association : week-ends festifs, quines, stands à l’Estivada…

100 % en occitan

De la petite section au CM2, les enfants sont en immersion totale dans la langue occitane, qui est langue enseignée, mais aussi langue d’enseignement des autres matières. Avec bien sûr une attention particulière pour la transmission de la culture occitane.

Ainsi, les petits calandrons du CP apprennent à lire en occitan, et n’abordent la lecture en français qu’à partir du CE1 avec trois heures de français par semaine. Le temps de français augmente ensuite jusqu’à six heures en CM2.

Toutefois, l’apprentissage de l’occitan se fait en relation avec la langue française en travaillant les palancas entre les deux langues, c’est-à-dire les passerelles et les correspondances. Les deux langues s’enrichissent ensemble, et bien des règles grammaticales ou l’orthographe du français sont facilitées par le passage par l’occitan pour les élèves.

Des outils pour une pédagogie différente

Inspirée des pédagogies Freinet et institutionnelle, la méthode Calandreta a pour ambition de donner la parole à l’enfant, favoriser l’entraide, la coopération et la responsabilité, et l’auto- évaluation.

Ainsi l’Escaleta organise un tutorat, où les grands de l’école prennent en charge en particulier un petit dans la cour ou en sortie par exemple. La coopération est aussi travaillée avec la fabrication d’un jornalet, papier ou internet, ou des comptes-rendus de sorties, ou par une correspondance avec une école d’Aurillac.

Enfin, chaque semaine, le Conselh réunit la classe pour un point sur les projets de la classe, son fonctionnement, les critiques ou les félicitations, les excuses ou les remerciements, permettant ainsi une meilleure gestion des conflits .

Des projets plen lo cap

Cette année, les élèves travaillent en partenariat avec l’Unicef à un tour du Monde des enfants, autour de la convention internationale des Droits de l’enfant, et découvrent des modes de vie et des écoles différents.

D’autres projets permettent de « vivre l’occitan » en dehors de la classe : chants pour des maisons de retraite, participation à l’Estivada, recampament occitan, où les calandrons rejoignent les écoliers bilingues publics pour un rassemblement tot en òc autour d’ateliers, de danses et de spectacles, ou classe verte avec leurs correspondants aurillacois.

Un projet original à bien des points de vue pour des escolans et maîtres passionnés par la sauvegarde de la langue occitane.

Ecole Calandreta, 15 rue de la Gare à Rodez.Tél. : 05 65 73 18 82. Horaires de classe : 9 h / 12 h et 13 h 45 / 16 h 45. Ouverture de 7 h 45  à 18 h 15.