Et si vous revendiez vos cadeaux de Noël ?

Les rayons de Cash Converters à Rodez sont remplis de cadeaux de Noël… ©ADN12

Noël à peine passé, le sapin à peine rangé, et déjà les déçus du déballage des cadeaux s’organisent… Revendre ou échanger ses cadeaux indésirables sur les sites Internet ou dans les magasins ruthénois est devenue une pratique courante.

« Pas emballé par un cadeau de Noël ? Et si vous le revendiez ? » Des slogans multiples, des campagnes publicitaires à répétition, des SMS envoyés aux clients, des chéquiers réduction… À en juger par la publicité effectuée, la revente de ses cadeaux est assurément porteuse.

Ainsi, les sites Internet comme Rakuten ou Ebay enregistrent chacun environ trois millions de nouvelles annonces en dix jours, avec une augmentation de 15 % par rapport à 2017.

Ce phénomène se ressent aussi dans les magasins du grand Rodez avec des augmentations des retours et des échanges, notamment pour les vêtements et les objets de décoration, mais aussi dans la grande distribution locale, avec une prépondérance des retours de petit électroménager et de jouets.

Les magasins d’achat et revente d’objets d’occasion, comme Cash Converters – numéro un de ce secteur en France et installé à Rodez depuis cinq ans –, sont aussi un débouché évident pour ces cadeaux indésirables. En témoigne l’augmentation chaque année de 25 % environ du chiffre d’affaires de Cash Converters après Noël.

Trop petit, trop grand, en doublon, ou décevant…

Les magasins de vêtements ou de chaussures font face à des demandes accrues d’échanges ou de retours et d’avoirs pour des problèmes de taille, de choix de coloris, ou de modèles. Mais le client repart habituellement avec un nouveau produit ou un avoir dans le magasin.

C’est le cas également dans les magasins de petite décoration ou de la grande distribution qui reçoit également des demandes de retour ou d’échange essentiellement de petit électroménager ou de jouets et procède à des échanges.

Ces demandes sont toutefois limitées dans le temps, jusqu’à la fin du délai de retour et avec présentation du ticket de caisse. Ce type de demande excède les chiffres mensuels habituels, car les acheteurs ont choisi pour un proche, sans avoir pu essayer les tailles par exemple ou demandé l’avis du bénéficiaire.

A cela, s’ajoutent pour les magasins d’achat-revente les reventes de produits remplacés par le cadeau (ancien téléphone par exemple).
Les clients cherchent ainsi à limiter le stockage de ces objets indésirables, mais aussi à récupérer la valeur monétaire de ceux-ci, surtout en période financière difficile.

Ainsi, une étude Kantar TNS pour Ebay a établi que 42 % des clients interrogés conservent l’argent, 35 % achètent autre chose, et 24 % financent le Noël suivant. Cette revente a d’autant plus d’intérêt financier que les objets revendus sont neufs et pour la plupart encore dans leur emballage, et à ce titre sont rachetés plus cher qu’un produit d’occasion classique.

Le palmarès des reventes

Les téléphones, le petit électroménager et les jeux vidéos sont les objets les plus fréquemment revendus chez Cash Converters. Mais les reventes concernent aussi de nombreuses familles de produits : bijoux et montre, informatique, petit outillage, image et son, ou même instruments de musique. Le tout pour une clientèle de particuliers, plutôt de jeunes adultes et d’habitants du Grand Rodez.

Cette revente, commencée depuis le 25 décembre, va se poursuivre tout le mois de janvier, avec un pic vers le 10 janvier après l’expiration des délais de retour dans les magasins ayant vendu les objets et l’obligation du coup de revendre l’objet dans le circuit des objets d’occasion…