Noël des Aveyronnais. Au Mexique, Antoine Franco « se sent comme à la maison »

Antoine Franco, à gauche, au milieu d'un paysage paradisiaque. Demain, il part pour le Guatemala. DR

Ils sont plusieurs Aveyronnais, partout dans le monde, à passer les fêtes de fin d’année loin de leurs proches. Rencontre avec Antoine Franco, jeune homme de 26 ans, et grand amoureux de l’Amérique latine.

Antoine Franco, originaire de Luc-la-Primaube, voyage depuis ses 20 ans en Amérique latine. Et plus particulièrement au Mexique. « Je me sens comme à la maison ici. J’ai commencé à voyager juste après mes études d’hôtellerie », explique-t-il. Celui qui a aujourd’hui 26 ans a d’abord voyagé de ville en ville en travaillant dans des auberges de jeunesse mais aussi comme barman, cuisinier ou encore organisateur de fêtes. « Ici, les fêtes sont très chaleureuses. On n’a pas besoin de beaucoup pour être heureux. Il suffit d’être entouré des gens qu’on aime. »

Antoine Franco chez la famille qui l

Du Lomo relleno au menu

Et cette année, c’est dans la famille d’un de ses amis mexicains, « que j’ai rencontré en travaillant à Puerto Escondido », qu’il a passé Noël. « On m’a accueilli comme si on se connaissait depuis toujours. Et c’est important pour moi de passer Noël avec une famille, qu’elle soit tienne ou non. Aujourd’hui, j’ai compris que la famille n’est pas seulement de sang mais aussi de coeur. » 

Le jeune aveyronnais s’est habitué à être éloigné de ses proches en ces temps de fête. « Même s’il y a des personnes qui me manque énormément durant ces moments festifs. Mais je cherche à être heureux au fond de moi quitte à être un peu égoïste sur ce point-là. Pour eux, je sais que c’est difficile. Il y a quelques heures [mardi 25 décembre], j’ai vu toute ma famille autour de la table. Pour ma soeur et mes parents, c’est assez dur du coup on parle rapidement. Je ne m’attarde pas trop sur les émotions. »

Si en France, le foie gras et la dinde sont sur table à l’occasion des fêtes, au Mexique, c’est du Lomo relleno auquel a eu droit Antoine. Un plat constitué à base de porc, de pommes, de pruneaux et de vin. 

Du Lomo relleno

Descente en van jusqu’en Argentine

Pour ce qui est de ses projets actuels, Antoine a débuté un voyage, voilà une semaine, en van. « Il y a trois mois, j’ai rencontré deux personnes formidables, Marcos, un argentin de 29 ans, et Antonio, un italien de 31 ans. Avec eux, nous avons acheté un van que nous avons entièrement aménagé. » Ensemble, ils vont traverser le Mexique, descendre jusqu’en Argentine avant de remonter au Canada. « On a trouvé des sponsors à Mexico, des amis et des cousins qui nous aident également. » Un grand projet qui s’annonce, avant peut-être, un retour en Aveyron ?