Noël des Aveyronnais. Farçous, fritons, ratafia et autre foie gras au pied du sapin

Philippe Boissonnade propose des paniers garnis à tous les prix. ©ADN12

Inutile de répéter que la gastronomie aveyronnaise fait saliver tout épicurien qui se respecte. Mais force est de constater qu’en dehors des frontières du 12, nombreux sont les profanes qui ignorent les richesses culinaires du département. Pour Noël, pourquoi ne pas préparer des paniers garnis pour nos proches qui vivent loin du Rouergue ? C’est ce que j’ai fait, pour ma famille qui réside en Bretagne. Voici un exemple de cadeaux pour faire découvrir les mets de la région.

Noël : son sapin, ses musiques entêtantes, ses illuminations et, bien sûr, ses cadeaux… Le cauchemar de beaucoup d’entre nous. Certains sont même pris de convulsions à l’idée de se rendre dans des magasins bondés pour faire leurs emplettes. Et c’est toujours le même casse-tête, les mêmes questions : « Tu veux quoi pour Noël ? » ; « je ne sais pas, laisse-moi réfléchir » ; « il n’y a rien qui te ferais plaisir ? » ; « je ne sais pas »… Alors, moi, cette année, j’ai décidé de n’offrir que des produits typiquement aveyronnais à mes proches qui vivent en Bretagne. Parce qu’en plus, de là-bas, ils ignorent presque tout de la formidable gastronomie made in 12. Et ça, ça doit changer !

Par contre, hors de question de courir à droite à gauche pour faire mon panier garni. Je veux tout au même endroit. Mon budget : 60 € par paquet. Pour ce faire, je commence par taper « magasin terroir Rodez » sur le plus connu des moteurs de recherche. Premier résultat qui apparaît : L’Aveyron Gourmet, 20 rue Louis-Oustry. Une jolie boutique créée en 1997. Banco ! Je fonce.

Coup de cœur pour le ratafia

J’arrive dans cette rue tout proche de la mairie. Un panneau m’indique que le patron propose des paniers garnis pour tous les budgets… Ça tombe bien ! Je n’ai plus qu’à joindre l’utile à l’agréable, en proposant au gérant Philippe Boissonnade de m’aider, à la fois, à faire mes cadeaux et un article. Mais il est sympa Philippe. Du coup, il accepte illico.

Quelques exemples de paniers. (©ADN12)

C’est donc parti pour les courses en compagnie d’un sacré connaisseur de son terroir. On commence par la bouteille d’alcool. « Vous connaissez le ratafia ? » me glisse-t-il. Je suis bien obligé d’avouer l’inavouable. La réponse est non. « Vous n’allez jamais dans les bars et les restaurants ? » s’étonne-t-il. Par contre, cette fois, la réponse est oui… Après une gorgée pour goûter, je craque donc pour un ratafia Marcillac AOC rosé, « idéal pour l’apéritif, à boire bien frais, sans glaçons », selon les conseils de mon guide culinaire.

Des produits rustiques

C’est Noël, donc rien de mieux que du foie gras. Alors que les Bretons pointent en premier la Dordogne quand il s’agit de ce pan entier de notre gastronomie nationale, je me dis qu’un petit foie gras d’Espalion va en mettre plein la vue. Et puisque ça fait chic, en plus, ce petit bocal de « tartinable de foie de canard aux figues avec 25 % de foie gras de canard » sera parfait.

Maintenant, il me faut des produits plus rustiques. Bon… je le dis tout de suite : il n’y aura pas de tripoux ! Voilà, c’est fait. Je ne suis en Aveyron que depuis un an et demi. C’est encore trop tôt… Mais par contre, fritons de canards d’Espalion et farçous de Saint-Jean-du-Bruel, eux, ont toute leur place dans mon panier.

Une gastronomie sans fin

C’est au tour des douceurs. Quoi de mieux qu’un petit gâteau à la broche ? Rien (sauf peut-être la Mandarelle). Les Conquises – ces petites boules de nougatine à la noisette et à l’orange enrobées de chocolat – seront aussi parfaites.

Voilà, mes trois paniers équivalents sont prêts. Chacun vaut bien 60 €. Je laisse avec regrets le pastis des Homs, les cœurs de canards farcies au foie gras, l’aligot, les confitures, etc. Mais ce n’est que partie remise. Parce que ce qui est bien avec la gastronomie aveyronnaise, c’est qu’elle est presque sans fin !

L’Aveyron Gourmet, 20 rue Louis-Oustry, à Rodez. Ouvert, jusqu’à Noël, tous les jours (dimanche 23 compris) de 9 h à 19 h, sans interruption. En temps normal, ouvert du mardi au samedi de 9 h à 12 h et de 14 h à 19 h. Le magasin sera aussi ouvert lundi 31 décembre, à ces mêmes horaires. Pour faire ses courses à distance : https://aveyron-gourmet.fr/