Le centre hospitalier de Rodez agit pour un hôpital durable et responsable

Une équipe tout sourire pour vous accueillir lors de la journée développement durable. ©ADN12

Ce mardi 11 décembre, le centre hospitalier de Rodez a organisé une journée pour permettre au public et au personnel de mieux appréhender la démarche collective de développement durable qu’il a mis en œuvre et l’impact des gestes individuels sur les résultats de cette politique.

Ce mardi 11 décembre, le centre hospitalier de Rodez a organisé une journée pour permettre au public et au personnel de mieux appréhender la démarche collective de développement durable qu’il a mis en œuvre et l’impact des gestes individuels sur les résultats de cette politique.

La matinée, des représentants d’établissements de santé (Villefranche-de-Rouergue, Decazeville,…) et d’entreprises (Bosch, …) se sont réunis autour d’une table ronde pour mutualiser leurs initiatives. Véritable laboratoire d’idées, ce moment a permis aux participants d’optimiser leur fonctionnement dans une optique de développement durable.

Une sensibilisation au développement durable

Des stands d’information étaient présents sur la gestion des déchets, le gaspillage alimentaire, la maîtrise de l’énergie et les éco-gestes. Le caractère ludique de ces animations sous forme de jeux, de mise en situation, de flyers rappelant les éco-geste ou de diaporamas a rencontré un franc succès. Ce fut l’occasion pour les membres du personnel de se remémorer les principes de tri de base. Les services de l’Agglo étaient associées à cette action pour montrer qu’une attitude écocitoyenne était nécessaire dans la vie professionnelle comme quotidienne.

Un atelier de mise en situation pour les professionnels.

Une réflexion globale de l’établissement

Une démarche d’amélioration participative en lien avec le développement durable sur des thématiques essentielles : la gestion des déchets, le gaspillage alimentaire, la sensibilisation aux éco-gestes, les transports a été mise en place. Une trentaine de professionnels de l’établissement y participent (médecins, pharmaciens, infirmiers, aide-soignants, diététiciennes, agents administratifs et agents des services techniques et logistiques). Les impacts de certaines actions sont d’ores et déjà mesurables.

La lutte contre le gaspillage alimentaire

La lutte contre le gaspillage alimentaire est une préoccupation constante de l’hôpital. La responsable restauration estime qu’ « il y a 200 g de gaspillage par plateau-repas ». Pour diminuer ces pertes, plusieurs initiatives ont été lancées. Les services de restauration proposent désormais la demi-barquette, de la soupe avec des produits locaux. Ils travaillent sur les différents goûts alimentaires des patients, donnent la possibilité d’enlever une composante d’un plat… Ces actions régulent l’alimentation des patients pour moins de gaspillage, ce qui permet d’axer les priorités sur la qualité et améliorer le confort de vie des patients.

Une consommation énergétique maîtrisée

L’hôpital a choisi de s’inscrire dans une démarche volontaire d’amélioration continue de ses consommations énergétiques. C’est à ce titre que le service plan et travaux, déjà inscrit dans une dynamique qualité par sa certification ISO 9001, pilote une démarche visant à optimiser la performance énergétique de l’établissement. Pour donner une lisibilité sur son action l’hôpital a organisé des visites des installations techniques qui permettent désormais de maîtriser la consommation énergétique de cette structure.

Le centre hospitalier de Rodez tourné vers l’avenir et l’extérieur

Depuis plusieurs mois, l’hôpital de Rodez multiplie les actions lors de journées spécifiques sur le Sida, un forum de la naissance, le mois sans tabac, la sécurité des patients…