Baraqueville. La crèche de l’Igalou prépare sa dernière représentation

Jacques Lemeray et les rois-mages. ©ADN

Pour la dernière fois ce Noël 2018, Jacques et Claude Lemeray invitent petits et grands enfants à partager la magie de cette fête autour d’un village de Noël illuminé aux personnages grandeur nature, à sept kilomètres de Baraqueville.

A quelques jours de la première illumination de 2018, Jacques Lemeray sort les personnages de la crèche de leur abri, les fixe à nouveau au sol, installe le traîneau du père Noël, contrôle les guirlandes lumineuses, et rénove les cabanes de bois du village. Un temps de préparation difficile à évaluer, mais qui rythme ses journées depuis début décembre.

Le village de Noël illuminé

Passé le petit portail de bois, au son des chants de Noël, les visiteurs pourront découvrir la crèche et ses personnages grandeur nature, la bergerie, mais aussi une maison représentant la vie au temps de Jésus. Puis ils atteindront la petite église du village illuminée et la maison du père Noël d’où les enfants sages pourront repartir avec un cadeau après son passage le 25 décembre. Celui-ci les attend d’ailleurs en grandeur nature, non loin de son traîneau et des rois mages, au milieu d’une surface de plus de 120 mètres carrés.

Des faiseurs de rêves…

Originaire du village, mais parti travailler comme tailleur de pierres en Provence, Jacques Lemeray a commencé à restaurer la ferme familiale avec l’aide de voisins. C’est dans un souci de remercier ceux-ci ainsi que sa famille qu’il décide en 2003 d’illuminer la ferme de l’Igalou, à côté du village de Membre. Puis il rachète un lot de mannequins dans une vitrine d’Aix-en-Provence et l’idée naît. Avec l’aide de sa femme Claude, ils vont fabriquer les costumes des personnages : bergers, rois mages, et sainte famille. Puis les animaux (âne, bœuf, chèvres, moutons, poules et coqs) seront fabriqués selon la technique utilisée pour les chars de carnaval : structure en fil de fer et papiers collés et peints. Les cabanes sont construites avec une structure fer et habillage bois.

Crèche de l

 Animer le paysage, pourchasser le cafard et réchauffer les cœurs

Cette réalisation enchante les visiteurs chaque année comme en témoignent les livres d’or successifs : « retrouver l’émerveillement de nos cœurs d’enfants », « admiration et enchantement », « continuez à nous faire rêver »…

Certains soirs, près de soixante voitures trouvent le chemin des lumières de l’Igalou dans la nuit au milieu des champs depuis une quinzaine d’années attirant à la fois des particuliers, mais aussi des écoles ou des foyers pour personnes âgées. Et la crèche de l’Igalou est devenue l’attraction incontournable des fêtes de Noël en Ségala.

La dernière séance ?

Toutefois cette année, Jacques Lemeray admet que la tâche de mise en place et d’entretien est de plus en plus lourde pour ses 80 ans et que ce sera probablement la dernière année que la crèche de l’Igalou pourra « animer le paysage, pourchasser le cafard et réchauffer les cœurs », selon le crédo de son créateur. Aussi celui-ci aura d’autant plus de plaisir à accueillir ses visiteurs, à écouter leurs émerveillements et à expliquer son histoire et celle de son village.

Du 15 décembre au 2 janvier, crèche de l’Igalou à Membre. Entrée gratuite. Route Nationale de Baraqueville à Rieupeyroux, à sept kilomètres à gauche direction Membre (fléché au-delà).