Saint-Affrique. Arrivée d’un nouveau scanner plus performant à l’hôpital

Le Dr Mazen Traboulsi, chef du service radiologie, entouré de son équipe : Stéphane Brard, Audrey Brard, Matthieu Tinquier, Patrick Gazel, Delphine A ©ADN12

Depuis le 5 novembre, l’équipe du service radiologie, menée par le Dr Traboulsi, bénéficie d’un scanner dernière génération.

Le centre-hospitalier Émile-Borel, à Saint-Affrique, bénéficie, depuis le 5 novembre d’un nouveau scanner dernière génération. Il remplace le premier appareil installé en 2011, déjà obsolète aux yeux des avancées technologiques dans le domaine, notamment au niveau de l’exposition aux rayons, comme l’explique le Dr Traboulsi :

Les premières données d’utilisation de ce nouvel équipement indiquent que la dose des rayons délivrés est diminuée de 10 à 50 % environ. Cela nous permet de faire plusieurs examens sans craindre l’effet cumulé des rayons et d’approfondir le diagnostic sur certaines pathologies.

« Un énorme plus »

Le Dr Mania, président de la Commission médicale d’établissement, rappelle l’importance de la première autorisation de l’Agence régionale de santé (ARS) qui a changé la vie des équipes soignantes à partir de 2011 :

Il y a un avant et un après. C’est un énorme « plus » pour la prise en charge et le confort des patients. Avant 2011, il fallait les renvoyer sur Albi, ou Rodez, tandis que là, dix minutes après, on a le diagnostic.

9 500 € par mois de location

L’ARS a donc renouvelé son autorisation en novembre 2017. Ce nouveau scanner, un Philips modèle Ingenuity Flex 32 pour les connaisseurs, est loué par l’hôpital pour un montant de 9 500 € par mois, « maintenance comprise », précise Cendrine Provencal, cadre du pôle Plateau médico-technique. Un critère qui fait partie du choix d’un appareil, « puisqu’il faut que les dépannages interviennent rapidement. Un suivi est effectué tous les trois mois, et s’il y a défaillance, l’équipe du SAV, basée à Béziers, peut effectuer un dépannage à distance, et le cas échéant venir rapidement sur place », précise-t-elle.

Un plateau-technique performant

Les quatorze praticiens bénéficient donc « d’un plateau-technique performant », selon les mots du Dr Traboulsi : scanner, échographe Doppler et radiographie (dont le mammographie et le panoramique dentaire).

Le service assure une permanence vingt-quatre heure sur vingt-quatre, 365 jours par an pour les urgences. Il assure au total 20 000 actes par an, pour les patients de l’hôpital, les consultations externes et les urgences.