Onet-le-Château. Action des producteurs de lait contre « les promotions toute l’année »

Ils étaient une dizaine pour cette action. ©ADN12

Une dizaine d’agriculteurs, membres de la FDSEA 12 et des Jeunes Agriculteurs, se sont rendus, ce jeudi 15 novembre, dans l’hypermarché Géant de la périphérie ruthénoise. Leur but : alerter contre les trop nombreuses offres commerciales sur les produits laitiers qui mettent en danger leur filière.

C’est un problème majeur de notre filière lait. Nos produits servent de produits d’appel dans les grandes et moyennes surfaces. Il y a des promotions toute l’année. On voit le fruit de notre travail bradé. 

Sans colère mais touché par la situation, Jérôme Valière, coresponsable de la section Bovins lait de la FDSEA 12, a expliqué les raisons de sa venue, avec une dizaine d’autres agriculteurs, ce mercredi 15 novembre, peu après 15 h, dans l’hypermarché Géant d’Onet-le-Château. Les éleveurs, dans l’allée principale et dans les rayons, ont relevé toutes les réductions sur les produits laitiers.

Que « les promotions soient limitées en volume sur l’année »

Comme le prévoit certains décrets issus des états généraux de l’alimentation, en cours de parution, les militants souhaitent mettre la pression pour que « les promotions soient limitées en volume sur l’année ». Une action qui a aussi été dictée par le calendrier, puisque les négociations commerciales pour 2019 commenceront prochainement.

Face à ces énormes packs de lait, avec plusieurs bouteilles gratuites, les éleveurs sont restés perplexes :

Si on enlève le conditionnement, le travail du transformateur et celui du distributeur, on se dit qu’il ne reste plus grand-chose pour nous.

370 €, le prix idéal pour mille litres de lait

Vendredi 23 novembre, la FSEA 12 et les Jeunes Agriculteurs reviendront dans ce même magasin Géant afin de travailler sur des opportunités locales : « Ça débouchera, on l’espère, sur de mini-organisations de producteurs, comme de petites coopératives, explique Claude Falip, l’autre coresponsable de la section Bovins lait. Mais, eux (les distributeurs), on le sait, ce qu’ils veulent c’est l’image. »

Sur l’année, les agriculteurs estiment que le prix des 1 000 L de lait est en moyenne de 320 €, alors que « le prix idéal serait de 370 € ». Ils en appellent donc aux consommateurs :

S’ils veulent faire un geste citoyen, qu’ils n’achètent pas ces produits en promotion.

Les journalistes de France 3 empêchés de filmer

L’équipe de France 3 Quercy-Rouergue, venue couvrir l’action syndicale, a connu les pires difficultés pour réaliser son reportage. En effet, la direction de Géant a tout fait pour empêcher les deux journalistes de prendre des images, arguant que les deux hommes étaient dans un espace privé. Luc Tazelmati et Valérian Morzadec, qui tentaient de faire leur travail d’information, ont dû jouer d’ingéniosité afin de filmer à l’intérieur du magasin.

Le vigile s