Saint-Affrique. Un sexagénaire condamné pour attouchements sexuels sur une mineure

L'homme a été condamné par le tribunal correctionnel de Rodez. ©ADN12

Mercredi 26 septembre, devant le tribunal correctionnel de Rodez, le prévenu a affirmé qu’il « [était] amoureux » de la jeune victime…

Le sexagénaire qui se présente à la barre du tribunal correctionnel de Rodez, en ce mercredi 26 septembre, comparait pour des attouchements sur une mineure de moins de 15 ans.

Impassible, l’homme au casier judiciaire vierge écoute l’énoncé des faits qui lui sont reprochés. Durant trois étés, entre 2013 et 2016, il a eu des gestes déplacés envers la nièce de sa compagne. Il tente alors de se justifier : « J’étais amoureux d’elle », déclare-t-il à la barre.

La présidente lui demande, quant à elle, s’il trouve normal « qu’un homme de [son] âge tombe amoureux d’une très jeune fille » ? Sa réponse interpelle : « Il est fréquent que les hommes de mon âge, qui connaissent des troubles sexuels, aient des attirances pour les très jeunes filles. Et puis, je suis un artiste. Les artistes présentent souvent des déviances amoureuses. »

Le parquet, lors de ses réquisitions, insiste sur le fait qu’il s’agit d’un délit et non pas d’« une jolie histoire d’amour ». Le procureur requiert dix-huit mois d’emprisonnement assortis d’une obligation de soins pendant trois ans.

Le tribunal le condamne finalement à douze mois de prison avec sursis et à une obligation de soins pendant deux ans.