Cet ancien chef d’entreprise dissimule 533.221 € à l’administration fiscale

Le prévenu devra acquitter d'une amende de 20.000 €. ©ADN12

Originaire d’Espalion, il n’a d’abord pas déclaré ses revenus entre janvier 2013 et décembre 2014, avant de les minorer. D’autres sommes et d’autres biens, détenus à l’étranger, ont aussi été cachés.

En tout, ce sont 533.221,60 € qui ont été dissimulés à l’administration fiscale, pour un préjudice de 269.918 €, entre janvier 2013 et décembre 2014. Cet ancien chef d’entreprise comparaissait, au tribunal correctionnel de Rodez, ce mercredi 19 septembre, pour fraude fiscale.

Avec son ancienne compagne, aussi gérante de son entreprise, dans un premier temps, ils n’ont pas déclaré leurs revenus. Puis, après une relance du fisc, le couple les a minorés. Sans compter des revenus issus de loyers immobiliers ainsi qu’une société et un compte bancaire à l’étranger.

« Je travaillais avec les employés, s’est justifié l’ex-ancien patron, dont l’entreprise a disparu en 2014. C’est ma femme qui s’occupait de ça. Moi, je n’y connais rien. » Des excuses qui n’ont pas convaincu la partie civile et le ministère public, qui ont rappelé qu’en tant que gérant, l’homme connaissait les revenus de sa société, qu’il avait signé des documents, comme les devis, qu’il a entrepris personnellement les démarches administratives en dehors du territoire français et qu’il était coresponsable avec son ancienne épouse.

Déjà jugé en première instance, où il avait été condamné à six mois de prison avec sursis et 10.000 € d’amende, le procureur a, cette fois, requis 100.000 € d’amende et la même peine de prison. Le tribunal a confirmé les six mois avec sursis mais a augmenté l’amende, qui est passée à 20.000 €.