Journées du patrimoine. À Montrozier, un petit village d’irréductibles Gaulois partage son savoir

Lors des Journées du patrimoine 2017, les Gaulois avaient déjà installé leur camps à Montrozier. DR

L’espace archéologique de Montrozier séduit, chaque année, les visiteurs pendant ses Journées du patrimoine. En plus de son musée, de ses ateliers-découvertes sur le métier d’archéologue, la commune accueille un village gaulois dans la cour de son château médiéval. Dépaysement garanti.

Faire découvrir le métier d’archéologue, loin du cliché séduisant d’Indiana Jones, c’est en partie la mission que s’est fixée l’Espace archéologique départemental, basé à Montrozier. Depuis 2016, le musée fait notamment découvrir aux visiteurs, avec son exposition « Héros de pierre », des stèles et des statues de guerriers celtes du sanctuaire des Touriès (commune de Saint-Jean-et-Saint-Paul).

Aline Pelletier, conservattrice des musées du conseil départemental de l’Aveyron, précise : 

Ce sont un peu les cousins des statues-menhirs, que l’on peut voir au musée Fenaille (Rodez). Ils sont plus récents, mais ce sont aussi des représentations anthropomorphes de guerriers.

Autour de ces pièces remarquables, des vidéos, des documents et des reconstitutions permettent de comprendre comment se déroule une fouille. « L’exposition permet, de manière pédagogique, d’indiquer au public ce qu’est être archéologue au XXIe siècle. » Les guerriers celtes laisseront bientôt leur place aux gladiateurs romains. Ces Journées du patrimoine sont donc l’une des dernières occasions de les admirer avant la fermeture hivernale du musée, en novembre.

Les stèles de guerriers celtes, cousines des célèbres statues-menhirs.

Entre 800 et 1.200 visiteurs attendus

Mais l’attraction du week-end, ce sont les Gaulois de la troupe de la Lance Averne qui dresseront à nouveau leur camp dans la cour du château de Montrozier.

Le musée n’est pas très grand et il y a pas mal d’affluence ce week-end-là, le propriétaire du château nous laisse donc le parc pour nous y installer.

Ces irréductibles guerriers, bien installés dans ce site unique, partageront avec les visiteurs tous leurs savoir-faire : frappe de monnaie, atelier de cuisine, tissage et textile, sculpture sur bois, présentation de l’armement de guerrier… Et, bien-sûr, l’enseignement des techniques de combat.

Alain Soubrié, coordinateur de l’Espace archéologique, annonce :

Il y aura un temps d’initiation avec les enfants, armés de petites épées et de petits boucliers, qui vont pouvoir en découdre avec les Gaulois. Ils repartiront avec une épée qu’ils auront eux-mêmes décorée.

Des ateliers en tout genre qui devraient attirer, comme chaque année, entre 800 et 1.200 visiteurs, selon la météo.

Le coordinateur poursuit :

Les Journées du patrimoine ont vocation à amener tous les publics, et notamment familial, dans des structures avec des programmations qui sortent de l’ordinaire. Nous avons la chance d’avoir le cadre du parc du château, outre les activités, et de faire découvrir l’archéologie.

« Rendre l’archéologie accessible au plus grande monde »

En effet, dans un second temps, l’archéologue Nathalie Albinet, qui travaille au service d’archéologie du conseil départemental de l’Aveyron, présentera une conférence pour expliquer son métier, du terrain au laboratoire :

C’est un pari – qui fonctionne à chaque fois – d’amener des enfants à une conférence. Mais ils peuvent poser des questions sur papier avant le début de la conférence sur le métier, des questions auxquelles elle répondra au fur et à mesure. C’est un métier un peu caché, on n’a pas souvent l’occasion de les voir à l’œuvre sur un site de fouille.

Et de poursuivre :

Il y a le frein de se dire que l’archéologie c’est quelque chose de compliqué. Mais nous accueillons toute l’année des maternelles et beaucoup d’écoles, jusqu’à 1.500 scolaires par an. Nous voulons rendre l’archéologie accessible au plus grand nombre.

Cette nouvelle édition, des Journées du patrimoine, avec pour thème « L’Art du partage », devrait une nouvelle fois remplir le musée, la cour du château et même les ruelles de Montrozier. Et faire honneur à son thème, par Toutatis !

L’espace de la cour du château de Montrozier sera mis à disposition des Journées du patrimoine par son propriétaire.

  • Le programme

Samedi 15 septembre et dimanche 16 septembre : de 10 h à 12 h et de 14 h à 18 h, au musée, visite de l’exposition « Héros de pierre » et de l’exposition « Trésors archéologiques de Montrozier et ses environs » ; de 14 h à 18 h, au musée, ateliers archéologiques avec les enfants ; de 14 h à 18 h, au parc du château, activités et démonstrations avec les Gaulois de la Lance Averne.

Dimanche 16 septembre : de 16 h 30 à 17 h 30, dans la salle communale, rencontre et échanges avec l’archéologue Nathalie Albinet.

Plus d’informations sur : musees.aveyron.fr